Visite du Président MACRON à l'école Lagem-Taaba

02 Déc 17
Écrit par Lu 230 fois

Macron et Kaboré, ces « écoliers » d’un jour

Les présidents burkinabè et français ont visité, dans l’après-midi du mardi 28 novembre 2017, le complexe scolaire public de Lagem-Taaba, de Ouagadougou.

Les élèves du complexe scolaire Lagem-Taaba, sis au quartier Zempaosga, dans l'arrondissement 12 de Ouagadougou, ont reçu, dans une ambiance festive, des hôtes de marque, ce mardi 28 novembre 2017, dans l’après-midi. En visite officielle au « pays des Hommes intègres », le président français Emmanuel Macron, accompagné de son homologue burkinabè, Roch Kaboré a rendu visite aux 1050 apprenants de cet établissement d’enseignement général.

Dans les classes de CP2A, CE2B et de la 6e, les deux hommes se sont imprégnés des conditions d’études dans ce complexe scolaire. Construite en 1985, « Lagem-Taaba », « unissons-nous », en langue Mooré se voulait une école de proximité, avec une seule classe, à même de garantir le droit des enfants du quartier à l'éducation, a rappelé la directrice de l'Ecole publique primaire de Lagem-Taaba "À", Koumbou Ilboudo. Aujourd’hui, le complexe comprend deux (2) écoles A et B de 12 classes et un CEG de quatre (4) classes. Les deux écoles primaires accueillent à ce jour, 715 élèves dont 397 filles et 318 garçons. « Les résultats de l'examen du Certificat d'études primaires (CEP) ont évolué en dents de scie depuis les trois (3) dernières années : 89% à la session de 2015, 86% à la session de 2016 et 95%  pour celle de 2017 », a affirmé Mme Ilboudo. Le collège, logé depuis 2014 dans les locaux du Centre universitaire polyvalent de Ouaga 2000, « par manque d'infrastructures scolaires », compte 240 élèves dont 128 filles et 112 garçons. Farida Bougma, en classe de 6e, honorée de recevoir les plus hautes personnalités du Burkina Faso et de la France dans son école. A l’image de Mr Kaboré et Macron qui marchent main dans la main, elle a émis le souhait de voir « Lagem-Taaba » correspondre avec des écoles françaises à l’Hexagone. Mais, le plus urgent pour elle, c’est de doter son école de salle d’informatique, de bibliothèque, de laboratoire, de plateau omnisport. Aussi, « les infrastructures de l'école primaire sont dans un état de délabrement très avancé, et leur nombre insuffisant », selon Koumbou Ilboudo. Mlle Bougma a dit compter sur l’appui de Emmanuel Macron pour que tous les enfants du Burkina bénéficient d’une éducation de qualité dans de meilleures conditions.

Djakaridia SIRIBIE


Nos partenaires

Notre newsletter

Ne manquez plus nos actualités !

Contactez la rédaction

  • Adresse: 11 BP 1064 Ouagadougou CMS 11
    BURKINA FASO
  • Tel: +226 78 81 44 17 - 67 22 16 14
  • Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Website:http://www.planeteschools.com