Orientation scolaire et professionnelle

02 Déc 17
Écrit par Lu 323 fois
Publié dans BOURSES

Quand les parents influencent le choix de leurs enfants

L’orientation des élèves consiste à les aider à choisir leur filière de formation ainsi  que les métiers ou professions auxquels ils aspirent. Dans la détermination de ce processus d’orientation, on distingue, selon Jean Guichard, des influençants internes ou biogénétiques et des  influençants externes ou environnementaux. Notre analyse portera sur l’influence des parents, sur les intentions d’avenir de leurs progénitures.

Guider un adolescent dans un choix scolaire ou professionnel doit être un réel travail d’accompagnement et non une décision ou un choix fait à sa place. Or, on constate fréquemment que les parents ont tendance à reporter leur propre projet professionnel qu’ils n’ont pas pu mener à bien ou désire que l’adolescent perpétue la tradition familiale. Il arrive que des parents, voulant imposer radicalement la formation désirée ou la profession bien appréciée par eux à leur enfant, se trouvent opposés au choix de  ce dernier. Quand cette opposition tourne en faveur des parents, l’élève  est amené à subir une formation ou un emploi en contradiction avec ses motivations, ses ambitions et ses intérêts. Nous assistons ainsi à une situation professionnelle ou scolaire d’aliénation personnelle. Ce qui n’est pas sans conséquence sur le vécu psychologique de l’individu, car il y a absence de vocation. Dans ce cas de figure, le « sujet » travaille sans épanouissement véritable. Il ne travaille pas avec plaisir, si bien qu’il peut avoir tendance à mal remplir ses tâches ou pire, il peut faire une dépression ou être victime de divers autres maux.

De même, le « diktat » des parents peut être en contradiction avec les aptitudes ou qualités intrinsèques de l’adolescent. C’est le cas d’un parent Médecin qui tient à ce que son fils soit forcément un médecin alors que l’enfant peut être attiré par des formations d’ingénierie, d’informatique ou de bâtiment. Il peut être également un angoissé du travail médical et cela peut constituer un obstacle à la réalisation de ce type de projet professionnel.

Par ailleurs, d’un point de vue psychosociologique, on peut relever des élèves d’intelligence abstraite et d’autres d’intelligence concrète ou pratique. Les stéréotypes sociaux et les rôles sociaux attribués par les parents dans  un milieu social donné peuvent influencer énormément le choix d’un adolescent selon son type d’intelligence. C’est ainsi qu’il y aura des professions ou des formations destinées au sexe masculin et d’autres au sexe féminin. La répartition sociale de ces rôles pourra être négative pour chaque sexe et généralement en défaveur de celui féminin. Car, certaines femmes motivées ou aptes à des formations techniques ou scientifiques se verront orienter vers des formations littéraires ou du tertiaire conformément aux attentes des parents. Les professions qui nécessitent le commandement, ou des efforts physiques ou pratiques seront intuitivement réservées aux hommes. Cette discrimination sexuelle des tâches s’avère négative, en ce sens que sous l’emprise de la pression sociale ou familiale, le choix de l’élève ne correspondra pas forcément aux aptitudes réelles et aux motivations ou intérêts de ce dernier. Contrairement à ce que pensent d’aucuns, l’orientation scolaire commence dès l’enfance.  Aussi, dans certains milieux sociaux défavorisés, on observe souvent un certain désintérêt pour les activités scolaires des enfants, plus par ignorance ou lassitude que par franche hostilité. Ce qui peut contribuer à l’échec scolaire et de l’orientation des élèves.

D’un point de vue psychanalytique ou clinique, le milieu familial peut constituer un obstacle à la réalisation du projet d’étude  ou  professionnel de l’adolescent. Pour Freud, « l’enfance est le père de l’homme ». C’est dire que tous nos comportements à l’âge adulte sont d’origine infantile et familiale. Freud met l’accent sur la sexualité infantile et la relation intrafamiliale pour expliquer les raisons de toutes les  pathologies et les normes sociales. Une problématique œdipienne mal réalisée au cours de l’enfance dans un milieu familial donné peut être source d’inhibition et d’obstacle dans la réalisation du projet d’un adolescent. L’idéal du « moi » calqué sur les images parentales influence énormément les projets  de  l’adolescent. De même, trop de paternalisme des parents à l’égard de l’enfant peut conduire à l’inhibition de certaines aptitudes et facultés dans la lutte pour la réalisation de ses intérêts ou ses  projets.
Récapitulons en disant que la divergence d’opinions entre parents et enfants d’une part et entre parents et conseiller d’orientation de l’autre, est source de désorientation et de perturbation chez l’élève, dans ses choix scolaire et professionnel. Cela rend difficile la pratique du conseil en orientation, en ce sens que le conseiller d’orientation psychologue (COP) malgré l’usage des instruments psychométriques et des méthodes d’entretien  d’aide à l’orientation se trouvera confronter à un choix professionnel des parents non conforme à la réalité sociale, génétique et motivationnelle de l’adolescent.

De même, les attributions causales des parents ainsi que leur niveau d’information et leur catégorie socio-professionnelle peuvent être source d’influence négative à l’égard de l’orientation de l’adolescent. Il n’est pas très pertinent et constructif pour un parent de dévaloriser certains métiers sous prétexte qu’ils ne sont pas assez rémunérateurs ou d’associer profession et rentabilité, en présence de son enfant. Il serait dommage de mettre de côté la dimension personnelle d’épanouissement qui peut émaner de la pratique d’une profession qui n’est pas forcément source de revenus élevés. Les parents n’influencent pas uniquement de façon négative l’orientation des adolescents, mais peuvent influencer positivement leurs intentions d’avenir : c’est ce dont nous traiterons dans le prochain numéro.

Direction générale du CIOSPB


Nos partenaires

Notre newsletter

Ne manquez plus nos actualités !

Contactez la rédaction

  • Adresse: 11 BP 1064 Ouagadougou CMS 11
    BURKINA FASO
  • Tel: +226 78 81 44 17 - 67 22 16 14
  • Email:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Website:http://www.planeteschools.com